Rejoignez le mouvement grandissant pour construire des alternatives populaires à une économie qui sert les plus riches et ignore les pauvres. Les riches ont mis en péril l'avenir de tous. Il est temps de prendre le volant. Nous, les gens ordinaires, avons les réponses.

Signez l'appel à l'action pour reconstruire nos économies brisées

Partout dans le monde, les gouvernements et les institutions financières internationales continuent de suivre un modèle économique qui n'a cessé de décevoir le plus grand nombre au cours des 50 dernières années. La réduction des dépenses publiques imposée par ce modèle a eu des effets dévastateurs sur la vie des gens, car le coût de la vie augmente, les services publics sont sous-financés et le remboursement de la dette est prioritaire par rapport aux droits et aux besoins de la population. Ce modèle nous a conduits à ce point de crise pour les populations et pour la planète.

Nous constituons tout un éventail d'activistes, d'artistes, de mouvements sociaux, de syndicats et d'organisations de la société civile qui mobilisent les gens dans le monde entier pour revendiquer notre participation à la refonte de notre économie défaillante. Nous demandons aux gouvernements et aux institutions financières internationales telles que le FMI et la Banque mondiale de mettre fin au modèle économique qui est à l'origine de la crise des inégalités en réduisant les impôts des riches, en imposant l'austérité, en sous-finançant les services publics et en poussant les pays dans le piège de l'endettement. 

Rejoignez l'appel à l'action pour que, ensemble, nous puissions faire avancer cet agenda cette année.

Signez l'appel à l'action et rejoignez les militants, les artistes, les organisations et les collectifs du monde entier pour agir ensemble cette année.

Lea la Lire l'appel à l'action ici

Questions fréquemment posées

À l'échelle mondiale, les inégalités augmentent, nombre de nos pays et de nos économies sont encore sous le choc de la crise de santé mondiale et de la récession économique qui en a découlé. Le coût de la vie augmente et les mesures d'austérité mises en œuvre par nos gouvernements nous poussent vers le point de rupture. Nous nous dirigeons vers une catastrophe climatique. 

Les personnes de toutes classes sociales, de toutes races et de tous sexes se rendent de plus en plus compte que l'inégalité est une réalité.
Le modèle économique néolibéral existant est le moteur de cette évolution. Dans ce contexte, il est plus urgent que jamais de s'organiser à partir de la base pour proposer des alternatives à la trajectoire actuelle. 

La trajectoire sur laquelle nous nous trouvons actuellement profite à quelques-uns et non à la majorité. Les solutions à la crise ne peuvent et ne doivent pas être dictées par les élites, ces mêmes élites qui ont créé le problème en premier lieu. Ce qu'il faut, ce sont des solutions qui émanent de populations réelles confrontées aux défis. 

L’Alliance Fight Inequality assure la coordination des Alternatives populaires, en collaboration avec de très nombreux mouvements, groupes, artistes, activistes, universitaires et autres à travers le monde. Les Alternatives populaires constituent un vaste espace pour le mouvement croissant de lutte contre les inégalités. Les organisations, les mouvements, les artistes, les activistes et tous ceux qui partagent la vision de ce mouvement devraient s'y joindre.

Pas vraiment. Il ne s'agit que d'une étape importante de notre programme. La grande majorité de l'organisation et de la mobilisation aura lieu dans votre pays au cours des prochains mois, (voir ci-dessous le calendrier pour le reste de l'année). Nous devons développer notre organisation en tant que mouvements dans plus de 60 pays et faire progresser les alternatives portées par les personnes qui vivent en première ligne de l'inégalité. 

Les Alternatives populaires ne consistent pas à assister physiquement aux réunions de la Banque Mondiale et du FMI au Maroc. Il s'agit pour nous, les 99%, de nous rassembler dans nos communautés, nos villes, nos pays et nos régions par le biais de Caravanes populaires, d'Assemblées et de Tribunaux, de faire entendre nos voix sur les impacts de l'inégalité dans nos vies et sur notre planète, et de faire entendre nos demandes et nos alternatives à nos gouvernements, ainsi que de remettre en question le rôle de la Banque mondiale et du FMI. 

Pour que nos critiques et nos alternatives au système économique mondial soient fortes et visibles, nous mènerons également des actions autour des assemblées annuelles de la Banque mondiale et du FMI, qui se tiendront du 9 au 15 octobre à Marrakech, au Maroc. Cette réunion sur le continent africain n'est que la deuxième depuis la création des institutions de Bretton Woods en 1944. La première et unique réunion en Afrique s'est tenue à Nairobi en 1973. Ces réunions sont l'occasion de dire la vérité au pouvoir avec une vision des alternatives populaires émanant des activistes de première ligne à travers le Sud global, alors que ces institutions se réunissent sur le sol africain. 

 Non, nous n’en avons pas. L'Alliance contre les inégalités est composée de mouvements sociaux, d'ONGs, de syndicats, de groupes communautaires, d'activistes et d'artistes du monde entier qui luttent contre les causes profondes des inégalités. Certaines personnalités politiques, certains partis politiques et d'autres acteurs peuvent être d'accord avec tout, ou avec une partie de nos propositions. Aujourd'hui, tout le monde affirme que la lutte contre les inégalités est un problème et utilise une partie du  vocabulaire du mouvement - du FMI et de la Banque mondiale aux gouvernements signataires des objectifs de développement durable des Nations unies, (en particulier l'objectif 10 sur la lutte contre les inégalités), en passant par les personnes fortunées, le Pape et bien d'autres encore. Cependant, malgré cet accord rhétorique, il n'y a pas de consensus sur le changement systémique nécessaire pour lutter contre l'inégalité.

Au cœur des Alternatives populaires se trouvent de mobilisations en présentiel à grande échelle où les personnes en première ligne de l'inégalité peuvent partager leurs vécus et proposer des solutions avec d'autres. Nous souhaitons nous mobiliser physiquement dans plus de 60 pays d'Afrique, d'Amérique latine, d'Asie, d'Europe et d'Amérique du Nord. Des nombreuses actions seront également menées tout au long de l'année, ainsi qu'à l'occasion des assemblées annuelles de la Banque mondiale et du FMI, qui constitueront un point de convergence mondial.
 

  1. Afrique 
    • Kenya
    • Malawi
    • Zambie
    • Afrique du Sud
    • Zimbabwe
    • Sierra Leone
    • Sénégal
    • Cameroun
    • Ghana
    • Libéria
    •  Togo
    • Ouganda
    • Gambie,
    • Nigéria
    • Tanzanie
    • Burkina Faso
    • Tunisie
    • Maroc
    • Sud Soudan
    •  Mozambique
    • Eswatini
    • Burundi
    • République démocratique du Congo
    • Tchad
  2. Asie et Océanie
    • Philippines
    • Inde
    • Népal
    • Indonésie
    • Pakistan
    • Sri Lanka
    • Bangladesh
    • Corée du Sud
    • Vietnam
    • Thaïlande
    • Fidji
    • Nouvelle-Zélande
    • Australie
  3. Moyen-Orient 
    • Palestine
  4. Amérique latine et Caraïbes 
    • Mexique
    • Costa Rica
    • Chili
    • Colombie
    • Équateur
    • Panama
    • Haïti
    • Barbade
  5. Amérique du Nord
    • États-Unis d'Amérique
    • Canada
  6. Europe
    • Danemark
    • ROYAUME-UNI
    • Pays-Bas
    • Espagne
    • Italie
    • France
    • Allemagne
    • Islande
    • Grèce
    • Suisse 
    • Norvège
    • Portugal
    • Suède
    • Finlande
    • Irlande

Participez ! Si votre pays ne figure pas sur la liste, vous pouvez toujours vous impliquer en organisant des actions dans votre pays et en participant virtuellement. 

L'Appel à l'action pour refaire nos économies brisées a été lancé en même temps que les réunions de printemps de la Banque mondiale et du FMI en avril 2023. L'appel à de nombreux autres groupes à rejoindre cette initiative passionnante pour les Alternatives populaires se poursuit, avec des activités tout au long de l'année et au-delà.

Nous espérons organiser des Caravanes populaires à partir de mai-juin 2023, des Assemblées populaires infranationales en mai-juillet, des Assemblées populaires nationales en août-septembre, et des Tribunaux populaires dans les pays et à Marrakech en octobre.

Nous participerons à d'autres activités clés, notamment la Journée de la libération de l'Afrique, le 25 mai, et d'autres événements nationaux, régionaux et mondiaux avec des alliés tout au long de l'année. 

Au-delà d'octobre 2023, nous pensons que cette énergie et cet élan se poursuivront par d'autres actions nationales et mondiales en 2024 et au-delà.
 

Tout au long de l'année, des actions de masse seront organisées en Afrique, en Asie, en Amérique latine et dans les pays du Nord. Des débats seront organisés et des solutions seront proposées par des millions de personnes, en présentiel, sur les réseaux sociaux et par l'intermédiaire des médias. Des caravanes populaires se déplaceront à travers les pays, organisant des sessions d'éducation populaire et des discussions locales, et des assemblées populaires se tiendront aux niveaux infranational et national. Les histoires et les demandes des citoyens seront entendues lors des tribunaux populaires, où le système actuel, y compris le rôle de la Banque mondiale et du FMI, sera examiné.

Si vous souhaitez y participer, signez l'Appel à l'action ou envoyez un courriel à info@fightinequality.org et nous vous enverrons toutes les informations nécessaires pour savoir où ces actions auront lieu dans votre pays, ou pour organiser une réunion avec vous afin de définir une action ensemble.

Tant que nous ne nous soulèverons pas ensemble à l'échelle mondiale, avec une organisation coordonnée, et que nous ne lancerons pas des messages puissants pour faire face aux riches et aux détenteurs du pouvoir, la réalité de l'injustice de l'inégalité ne changera pas. 

Aujourd'hui plus que jamais, des mouvements à travers le monde introduisent dans le débat public des idées qui, pendant des décennies, n'ont même pas été prises au sérieux. C'est le moment idéal pour s'unir ! Il est temps de s'unir.
 

L’Alliance Fight Inequality et nombre de ses alliés ont défendu cet agenda au niveau national et mondial pendant plusieurs années, réalisant quelques progrès. La demande de taxer les riches fait partie de l'agenda des Alternatives populaires, (voir l'Appel à l'action). Au cœur d'un nouveau système économique doit se trouver un système de redistribution des plus riches vers les plus pauvres, à l'échelle mondiale et au sein de nos sociétés. Alors que les citoyens expriment leur demande de services publics universels, que le travail non rémunéré des femmes soit récompensé et redistribué, que les principaux responsables du changement climatique paient les coûts du New Deal vert mondial dont nous avons besoin, etc., les individus et les entreprises les plus riches de nos sociétés doivent payer leur juste part dans le cadre de la redistribution du pouvoir et de la richesse dans nos sociétés et à l'échelle mondiale.
 

Organisations de soutien

African Mind Empowerment Foundation Akina Mama wa Africa All Nepal Peasants Federation Bottom Up Censodev Climate Justice Coalition Colectivo Atemaxaque Compañeros en Salud MÉXICO CUTS International Daughters of mumbi resource centre Debt Justice Dzuka Cholinga Youth Zambia East African Tax and Governance Network (EATGN) Econews Africa Epworth Residents Development Association Gendes Global Alliance For Tax Justice Global Justice Now Green Institute Kiambu County Disability Network Nelson Mandela Community Youth Oxfam Pakistan Fisherfolk Forum Poverty Reduction Forum Trust Red de Justicia Fiscal de América Latina y El Caribe Social Justice Centers Working Group Tana citizen forum Tariro Foundation of Zimbabwe Trust Tax Justice Network Africa TECHO Mexico Tribeless Youth Voces Mesoamericanas, Accion con Pueblos Migrantes A.C Wote Youth Youth Arise Zambia Youth Development Initiative Trust Zimbabwe Environmental Law Association Zimcodd Zivanai Community Empowerment Trust